Informations générales

Un service médico-sanitaire (ou poste samaritains), est-ce obligatoire ?

L'organisateur de la manifestation est responsable de son bon déroulement. Un service sanitaire n'est pas forcément obligatoire pour les manifestations à faible risque, mais il est fortement recommandé de réfléchir à son utilité.

La révision du 17 mars 2009 de la Loi vaudoise sur la santé publique, entrée en vigueur le 1er juin 2009, prévoit à l'article 180, alinéa 3 que "tout organisateur de manifestation importante comportant des risques sanitaires doit mettre en place, à ses frais, une infrastructure adéquate et prendre les mesures nécessaires à la sécurité sanitaire de l'événement. Ces mesures doivent être validées par le service en charge de la santé publique, qui en fixe les conditions".

De même, l'article 7 f du règlement sanitaire vaudois en cas de situation particulières, d'accident majeur ou de catastrophe du 23 avril 2008, entré en vigueur le 1er juillet 2008, précise que "le service en charge de la santé publique s'assure que tout organisateur de manifestation importante comportant des risques sanitaires met en place une infrastructure sanitaire adaptée aux circonstances et en assure les coûts. Le service en charge de la santé publique coordonne son action avec ses partenaires dans le cadre de la Commission pour les mesures sanitaires d'urgence (CMSU)".

Afin d'appliquer ces dispositions légales, un Bureau sanitaire des manifestations (BuSaMa) a été créé. Depuis le 1er janvier 2010, le BuSaMa est chargé de donner son préavis sur les dispositifs sanitaires des manifestations se déroulant sur territoire vaudois ou ayant une incidence sur ce dernier. Ce Bureau est également compétent pour le contrôle des dispositifs sanitaires engagés.

Le Service de la santé publique a mis en place des directives concernant la mise en place de dispositifs sanitaires de manifestations. Leur but est d'évaluer si la présence d'un poste samaritains est nécessaire ou non, au travers d'indicateurs tirés de l'échelle de Maurer et de l'Alliance suisse des Samaritains (ASS).

Les Directives sur la mise en place de dispositifs sanitaires de manifestations vous donnent un aperçu des informations requises par une section de samaritains pour l'organisation de votre service sanitaire. En complément à cela, le Règlement pour postes sanitaires édité par l'ASS vous fournit des informations pratiques et vous donne un gage de qualité quant à notre manière de travailler.

Combien de temps nous contacter à l'avance ?

Idéalement, il faut compter un minimum de 3 mois avant votre manifestation pour demander un poste samaritain, de manière à ce que nous puissions répondre favorablement à votre demande et vous garantir un service de qualité.

Combien coûte un poste samaritains ?

Le service est généralement facturé selon le nombre de secouristes requis et de leurs qualifications professionnelles. Le coût du matériel est compris dans le forfait, peu importe la quantité que nous en utilisons lorsque nous effectuons des soins. Ainsi, vous n'avez pas de mauvaise surprise sur la facture ! De plus, les premiers secours sont gratuits pour ceux qui en bénéficient. Là non plus, pas de mauvaise surprise pour le blessé ! N'hésitez pas à nous contacter pour un devis ou une simple question.